Spectacle de Souldia et Cobna et Rap Académie au Café d’en face

L'actualité sociale et communautaire. Prostitution, Drogue, alcool, gang de rue, gambling

Bistro le Ste Cath, restaurant socialement engagé dans Hochelaga-Maisonneuve

Spectacle hip hop au Bistro le Ste-Cath (l’ancien Bistro In Vivo)

Quoi faire ce week-end, quoi voir aujourd’hui

Souldia, Cobna et Rap Académie à Saint-Jérôme

Samedi le 9 mars à 21h, les rappeurs Souldia et Cobna seront en prestation, en compagnie d’autres artistes invités, au Café d’en face à Saint-Jérôme. Aura lieu également, durant la soirée, le Rap Académie, un concours de rap ouvert à tous avec d’autres invités à prévoir. Une belle soirée en perspective!

Anders Turgeon Dossiers Rap, Hip-hop

Présenté par les Productions ANM, la soirée débute avec le spectacle des rappeurs Souldia et Cobna. Des invités se joindront à eux au cours de leurspectacle-souldia-cobna-rapacademie-cafedenface-rap-hiphop prestation, soit :

  • Elrouxstyle;
  • Milord;
  • Yang;
  • Jag1;
  • 0-Max.

Vient ensuite Rap Académie, un concours de rap style open mic qui est ouvert à tous. Animé par Mark Fraser, ce segment de la…

Voir l’article original 252 mots de plus

Publicités

De nouveaux logements pour femmes à la Maison Sainte-Catherine

Ouverture de la Maison Sainte-Catherine

Un lieu d’hébergement sécuritaire pour les femmes dans le besoin

Après une attente d’un peu plus d’un an, le Carrefour d’Alimentation et de Partage (C.A.P.) Saint-Barnabé a ainsi pu procéder à l’inauguration de la Maison Sainte-Catherine après neuf mois de travaux et des investissements importants. Cette nouvelle résidence de logements communautaires s’adresse aux femmes dans le besoin d’Hochelaga-Maisonneuve.

Anders Turgeon Dossier Communautaire

maison-st-catherine4Lundi le 25 février dernier a eu lieu l’inauguration officielle de la Maison Sainte-Catherine — une nouvelle résidence de chambres destinées aux femmes seules dans le besoin et/ou à risque d’itinérance — au C.A.P. Saint-Barnabé à l’occasion d’une conférence de presse. Cette dernière réunissait l’ensemble des acteurs des milieux politique et communautaire ayant participé à ce projet :

  • Jeannelle Bouffard, directrice générale du C.A.P. Saint-Barnabé;
  • la sénatrice conservatrice Suzanne Fortin-Duplessis au nom de Diane Finley, ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL);
  • Carole Poirier, députée provincial d’Hochelaga-Maisonneuve, au nom de Sylvain  Gaudreault, ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (PQ);
  • Marjolaine Boutin-Sweet, députée fédérale d’Hochelaga (NPD);
  • Réal Ménard, maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve;
  • Benoît Dorais, responsable de l’habitation et du logement social au Comité exécutif de la Ville de Montréal;
  • Édith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier.

Bâtir le projet

Le projet de la Maison Sainte-Catherine est apparu suite à l’ouverture d’une résidence pour hommes itinérants ou à risque d’itinérance sur la rue Viau par le C.A.P. Saint-Barnabé. L’organisme voulait élargir son service d’hébergement aux femmes dans le besoin du quartier Hochelaga-Maisonneuve.

« La mise en vente du bâtiment abritant une maison de chambres privées et le centre d’éducation des femmes La Marie Debout, constituait une opportunité unique d’y créer des logements supervisés tout en permettant aux futures résidentes de bénéficier de la proximité des services par La Marie Debout », a indiqué Mme Cyr.

Le C.A.P. Saint-Barnabé a acquis le bâtiment, situé au 3997-4001, rue Sainte-Catherine Est, en juin 2011. Le Fonds d’Acquisition de Montréal (FAM) mis sur pieds par Bâtir son quartier, a pu permettre cette acquisition. Mais l’état lamentable du bâtiment et la présence d’amiante dans sa structure ont conduit à une rénovation majeure représentant plus de 90 % de son bâti. Les travaux se sont échelonnés sur une période de 9 mois, entre décembre 2011 et septembre 2012.

Des ressources financières et humaines considérables

La rénovation du 3997-4001, rue Sainte-Catherine Est, a nécessité des investissements de l’ordre de 1,9 M$. Outre Bâtir son quartier, ces investissements proviennent d’agences et de programmes de subvention de la Ville de Montréal, de l’arrondissement Mercier- Hochelaga-Maisonneuve ainsi que des gouvernements provincial et fédéral.

Parmi ces agences et programmes de subvention, nous retrouvons notamment :

  • l’Entente concernant l’investissement dans le logement abordable 2011-2014 et la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI) du gouvernement fédéral;
  • AccèsLogis de la Société d’habitation du Québec (SHQ);
  • Rénovation Québec de la SHQ;
  • Revitalisation urbaine intégrée (RUI) de la Ville de Montréal;
  • le Conseil pour le développement local et communautaire de Hochelaga-Maisonneuve (CDLCHM).

« Il y a de ces petits projets qui commandent que l’on remue ciel et terre pour les réaliser. Je soupçonne que la Maison Sainte-Catherine soit l’un de ces petits projets qui a exigé de ses promoteurs des efforts démesurés si l’on ne considère que la taille du projet », a souligné Benoît Dorais. À l’instar du responsable de l’habitation et du logement social au Comité exécutif de la Ville de Montréal, l’ensemble des acteurs du milieu politique ont reconnu la somme d’efforts et de travail qu’ont dû déployer les gens des organismes C.A.P. Saint-Barnabé et Bâtir son quartier pour mener le projet à terme.

Lutte à l’itinérance et revitalisation du sud-ouest d’Hochelaga-Maisonneuve

Aujourd’hui, grâce à la somme de travail et d’argent injectés dans le projet, les deux organismes ont ouvert la Maison Sainte-Catherine. Celle-ci comporte 14 chambres réparties sur deux étages, chacune possédant sa cuisinette et son cabinet de toilette. Deux salles de bain sont disponibles par étage. Par ailleurs, avant même son inauguration officielle, six des chambres de la Maison Sainte-Catherine étaient déjà occupées.

Les femmes obtenant une chambre à la Maison Sainte-Catherine ont l’opportunité de travailler à leur réinsertion sociale. Elles peuvent compter sur le soutien du C.A.P. Saint-Barnabé et du centre d’éducation des femmes La Marie Debout – logeant au rez-de-chaussée de la bâtisse abritant la résidence de chambres – pour ce faire.

L’inauguration de la Maison Sainte-Catherine s’inscrit dans le cadre d’actions visant à revitaliser le sud-ouest du quartier Hochelaga-Maisonneuve. « En juin 2011, à l’initiative de l’arrondissement, un comité local de revitalisation 25 membres issus des milieux économique, communautaire, syndical, municipal et de la santé, en plus d’élu(e)s locaux, [a été] créé, afin de jeter les bases d’un projet de revitalisation [du sud-ouest d’Hochelaga-Maisonneuve] et d’initier un plan d’action », indique le CDLCHM.

Une histoire à suivre, mais en attendant, longue vie à la Maison Sainte-Catherine!

Voir l’article publié, à l’origine, sur le blog de Raymond Viger.

Nuit Blanche Dix Torsion aux Studios Diss Torsion avec Lazy Legz

L'actualité sociale et communautaire. Prostitution, Drogue, alcool, gang de rue, gambling

Bistro le Ste Cath, restaurant socialement engagé dans Hochelaga-Maisonneuve

Quoi faire ce week-end, quoi voir aujourd’hui

Ill-Abilities, Lazy Legz  Nuit Blanche Dix Torsion

Samedi le 2 mars à partir de 21h, les Studios Diss Torsion ouvrent à l’occasion de la Nuit Blanche Dix Torsion, un évènement ayant comme objectif de promouvoir tous les types de danses urbaines. Lazy Legz et Ill-Abilities seront de cette soirée faisant partie des activités à faire dans le cadre de la Nuit Blanche du Festival Montréal en lumière.

Anders Turgeon       Dossiers Breakdance, Hip-hopLazy Legz

Fidèles à leur réputation de plaque tournante de la culture urbaine montréalaise, les Studios Diss Torsion organisent la soirée Nuit Blanche Dix soiree-dix-torsion-all-style-battle-showcase-lazylegz-studio-montreal-paris-diss-torsion-breakdance-hiphopTorsion pour souligner la Nuit Blanche du Festival Montréal en lumière. Leurs principaux partenaires pour cet évènement sont le crew de Lazy Legz, Ill-Abilities, et le Studio de danse Montréal-Paris (MP) qui loge…

Voir l’article original 416 mots de plus

Koriass et Orelsan ensemble à Montréal en lumière

L'actualité sociale et communautaire. Prostitution, Drogue, alcool, gang de rue, gambling

Bistro le Ste Cath, restaurant socialement engagé dans Hochelaga-Maisonneuve

Quoi faire ce week-end, quoi voir aujourd’hui

Au Club Soda avec Koriass et Orelsan

Vendredi le 1er mars à 20h, les rappeurs Koriass et Orelsan offrent conjointement un spectacle au Club Soda dans le cadre des soirées Tout en musique du Festival Montréal en lumière.

Anders Turgeon Dossiers Rap, Hip-hop

Forts d’un spectacle acclamé offert l’été dernier au Club Soda dans le cadre des Francofolies, les rappeurs Koriass et Orelsan renouvellement orelsan-koriass-soirées-toutenmusique-club-soda-montréal-en-lumière-rap-hiphopl’expérience pour une seconde fois à la même place pour le Festival Montréal en lumière.

Respectivement québécois et français, Koriass et Orelsan brillent chacun de leur côté dans la chanson rap. Récemment lauréat du prix ECHO de la SOCAN, le premier rappe des textes lucides, ponctués de touches d’humour, sur des beats accrocheurs issus de son 2e album, Petites victoires. Quant au second, il sème…

Voir l’article original 220 mots de plus