Première édition des soirées De la rap de Payz Play au Blue Dog Motel

L'actualité sociale et communautaire. Prostitution, Drogue, alcool, gang de rue, gambling

Quoi faire aujourd’hui, quoi voir ce week-end

Payz Play et ses nouvelles soirées De la Rap au Blue Dog Motel

Vendredi le 11 janvier, les acolytes de Payz Play Naes et Ephiks lancent la première édition de leurs nouvelles soirées intitulées « De la rap » au bar Blue Dog Motel à 22h. En remplacement de leurs « pow-wow », ces soirées débutent avec sa première édition, « Fresh Beats from the past / Betteraves fraîches du futur ».

Anders Turgeon | Dossiers Hip-hop, Rap

Ayant lieu mensuellement, les soirées « De la rap » sont animés par les DJ Naes et Ephiks, les deux comparses de Payz Play. Ces soirées se veulent l’occasion de danser sur de la bonne musique hip-hop et urbaine.

La première édition de ce soir se déroule sous le thème « Fresh Beats from the past / Betteraves fraîches du futur« . En plus de l’animation de la soirée, Naes et Ephiks…

Voir l’article original 497 mots de plus

Lazy Legz et ses danseurs du JC Stylez Crew

Un nouveau spectacle de Lazy Legz

Le spectacle de breakdance de Lazy Legz et son JC Stylez Crew : inspirant !

Connaissez-vous Luca « Lazy Legz » Patuelli ? Il est un b-boy très spécial malgré son handicap. Jeudi le 19 avril, nous avons eu l’opportunité d’assister à un spectacle tout aussi spécial que Lazy Legz.

.

Anders Turgeon Dossiers Hip-hop et rappeurs, Breakdance, Lazy Legz

Nous avons assisté au spectacle de fin d’année présenté à la polyvalente spécialisée Joseph-Charbonneau, dans Villeray, avec son groupe de breakdancers, le JC Stylez Crew. Ils arboraient tous un chandail avec la devise du b-boy, soit « Pas d’excuses, pas de limites ».

Lazy Legz a enseigné le breakdance aux étudiants handicapés de la polyvalente qui forment le JC Stylez Crew. Le spectacle est le fruit d’une grande préparation dont la supervision a été assurée par Lise Breton, enseignante et initiatrice du projet.

Sous la musique du DJ Mana, le spectacle a commencé d’abord par la prestation des b-boys et b-girls professionnels Scramble Legz, Frankie, Johnny, City, Lynx et Dingo venus pour réchauffer la foule. Ensuite, Lazy Legz s’est avancé au milieu de la piste de danse afin d’exécuter des figures de style de breakdance. Il faisait des mouvements de danse absolument impressionnants, ses béquilles y jouant un rôle très actif.

Par la suite se sont mis en action les danseurs du JC Stylez Crew. Ils se sont illustrés à tour de rôle dans des chorégraphies en solo, en duo ou en groupe. Ce fut très émouvant de voir ces b-boys et ces b-girls se démarquer avec leur propre style de breakdance, et ce, à la mesure de leurs capacités physiques, de leurs forces et avec beaucoup de confiance et d’attitude. Avec leur fauteuil roulant, leur marchette ou leurs béquilles, ils ont offert une nouvelle dimension à cette danse, dimension où il n’est pas nécessaire d’être en parfaite condition physique pour pratiquer l’art du breakdance. Lazy Legz assurait l’animation entre les performances.

À la fin du spectacle, un documentaire projeté sur scène montrait le processus de préparation des breakdancers pour le spectacle. Sur scène comme dans la vidéo, nous pouvions constater toute la passion qui habitait chacun des b-boys et des b-girls pour  cet art qui leur a permis de sortir de leur coquille et de s’épanouir au grand jour.

Nous pouvons nous intéresser au destin de ces jeunes d’ici quelques années. Et puisque Lazy Legz doit souvent voyager pour ses mandats professionnels de b-boy, Dingo et Lynx ont pris sa relève et continuent d’enseigner le breakdance à ces jeunes artistes. Comme le dit si bien la devise de Lazy Legz pour ces jeunes, « Pas d’excuse, pas de limites ».

Sonar, un graffiteur de Sudbury au Festival de musique de Hudson

 

Samedi, le 4 août à Hudson

Le Festival de musique de Hudson

Bref portrait du jeune graffiteur Cody « Sonar » Lacroix. Originaire de Sudbury, en Ontario, il est un artiste invité au Festival de musique de Hudson où il peinturera en direct toute la journée.

Anders Turgeon   Dossiers Graffiti, Arts et spectaclesfestival-de-musique-de-hudson-sonar-graffiti

Sonar s’adonne au graffiti depuis 3 ans à Sudbury, ville du nord-ouest de l’Ontario située près de la baie Georgienne dans l’ensemble des Grands Lacs.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Dans La Presse du 2 juin: Les rappeurs au secours du francais

 

Hip hop et français

Un article d’Émilie Côté dans La Presse du 2 juin 2012: Les rappeurs au secours du français

Anders Turgeon Dossiers hip-hop et rappeurs et français

Dans le journal La Presse du 2 juin 2012, la journaliste Émilie Côté nous présente un fabuleux dossier sur les rappeurs issus du milieu du hip-hop québécois. Ces rappeurs choisissent de s’exprimer en français, ce qui est tout à leur honneur.

Rappeurs en français: pour les Francofolies de cette année

Premièrement, Laurent Saulnier, chef d’orchestre et programmateur des Francofolies, vante la présence des rappeurs et du hip-hop au sein du festival. Il affirme également que les rappeurs sauvent le français au Québec, car beaucoup d’artistes de la chanson d’ici choisissent de se tourner vers l’anglais.

Dans le cadre des Francofolies, M. Saulnier recherche aussi à rassembler des rappeurs connus (Koriass, Maybe Watson et Karim Ouellet) avec d’autres moins connus (le collectif 12 Singes et 1995), question d’attirer un public jeune friand de hip-hop en français. Un évènement va rassembler ces rappeurs le 9 juin puisque les Katacombes préparent un spectacle pour le label de plusieurs d’entre eux, Abuzive Muzik. Il est également question d’une soirée de joutes verbales en français entre rappeurs, WordUp!, dont l’une d’entre elles aura lieu pendant les Francos aux Katacombes le 13 juin.

Rappeurs en français: popularité et apprentissage sur le tas

Deuxièmement, les rappeurs s’exprimant en français ici ne sont pas marginaux, mais ne sont pas des grandes vedettes non plus. Ils bénéficient toutefois de belles vitrines pour leur rap en français: les stations de radio CISM et CIBL ainsi que MusiquePlus. Les rappeurs francophones d’ici peuvent aussi compter sur la création d’un nouvel évènement, Festival hip-hop de Montréal (FHHMTL), qui a été crée par les labels hip-hop d’ici et dont la première édition a eu lieu du 6 au 13 avril dernier.

Ce festival résulte de la mise en œuvre d’une structure commune pour tous les rappeurs pratiquant leur art en français. Parce qu’ils doivent tout apprendre par eux-mêmes selon une méthode de type DIY (Do-It-Yourself), ils ont besoin d’un cadre créatif qui va leur permettre de développer la qualité de leur rap en français et de tout ce qui entoure leur art: la production, les vidéoclips et leur site web. Ce professionnalisme distingue les rappeurs professionnels des rappeurs amateurs.

Rappeurs en français: Koriass et la relève

Koriass est un de ces rappeurs professionnels s’exprimant en français qui est passé de relève depuis la sortie de son 2e album Petites Victoires en octobre 2011. S’étant fait connaitre grâce au web, il fut pris en charge par le rappeur Anodajay en 2008 et a sorti son 1er album la même année. Il vit maintenant à Québec où la scène hip-hop est la plus bouillonnante de la province.

12 Singes est un rassemblement de MC et de rappeurs ayant choisi le français comme langue d’expression. Ayant pour pseudos JohnJohn, Frenchi Blanco, K-Why et autres Cheak13 DJ Horg entre autres, ils s’auto-produisent et ont choisi de faire du “rap hardcore”, style qui ne s’adresse pas à toutes les oreilles. N’ayant aucun album à leur actif (seulement deux singles), ils ont été néanmoins invités à se produire aux Francos le 9 juin.

Faisant partie de la relève du hip-hop français, le collectif 1995 a autoproduit ses chansons et va les promener d’un festival rock à l’autre durant l’été où les rappeurs sont habituellement peu présents. Composé des rappeurs Sneazzy, Nekfeu, Alpha wann, Areno Jaz, Fonky Flav’ et DJ Lo’, 1995 parvient à faire tourner ses chansons en français à la radio et son issus des rappeurs pratiquant leur art en français qui ont bâti leur rap et leur carrière à la manière DIY. Ils prévoient sortir un 1er album officiel en 2013.

À noter que Koriass et les rappeurs en français de la relève de 12 Singes et 1995 sont des artistes autodidactes (adeptes de la méthode DIY) qui ont mené jusqu’à la popularité leur art et leur carrière au bout de leurs bras. Ils savent également utiliser le web et les réseaux sociaux à leur avantage.